La compagnie

A propos de la compagnie

 

 

Fondée en 2009, la Compagnie Komusin produit des créations chorégraphiques avec la chorégraphe et danseuse Eun-young Lee.Elle commence alors un travail de création personnel. Ce travail est nourri de ses rencontres et influences artistiques mais aussi d’une recherche sur ses origines, son identité, le rapport qu’elle entretient avec la France et la Corée. Ses créations ont par conséquent des traits culturels à la fois orientaux et occidentaux.

 

De l’Asie, elle tient une philosophie humaniste qui prône à chaque individu, la quête de sa richesse intérieure et de l’harmonie. Dans son travail chorégraphique, cette dimension se retrouve par la notion de «ligne intérieure» et par une gestuelle énergique, expressive et profonde.

 

La ligne intérieure est une conception essentielle de sa danse, basée sur l’écoute de son état de corps. Selon cette notion, la respiration, la présence, la fluidité, l’énergie et les appuis suivent un itinéraire précis au travers du corps-instrument : la ligne intérieure. Cette énergie se transforme en une charge émotionnelle qui se libère alors vers l’extérieur.

 

De la culture occidentale, Eun Young tire un traitement cinématographique de ses pièces. Ainsi, Woussou,Transports Intérieurs et Han Gamjung Memory sont accompagnés de courts-métrage, créés en lien direct avec le spectacle. La diffusion de ces films sur un ou plusieurs écrans habille l’espace scénique et sert également de médium pour appuyer la portée du message artistique d’Eun Young Lee.

 

Rigoureuse, la mise en scène cinématographique prend une part très singulière dans la dramaturgie du spectacle pour se fondre complètement avec l’écriture scénique et chorégraphique de Komusin.

Sa manière de mettre en scène est marquée par sa longue expérience et sa formation en France. Elle aime le design épuré contemporain du nord de l’Europe pour ses scénographies et les corps expressifs du cinéma burlesque dans l’interprétation. Les artistes dont elle apprécie particulièrement le travail sont Ron Mueck, Christian Rizzo, Cindy Sherman, Jacques Tati, Steve Paxton et Cindy Van Acker.

 

A l’occasion de tournages en Corée du Sud pour le spectacle ‘Han Gamjung Memory’ en 2015, Eun Young Lee a été initiée à la discipline respiratoire Seokmun par Mr Jung qui la pratique depuis 25 ans. Il est également le fondateur et le directeur du ‘Helen Keller Danceable’, formation à la méditation qui propose également des temps de pratique aux arts scéniques à un public de personnes handicapées (principalement des non-voyants).

 

Cette rencontre et cette pratique ont changé sa perception du monde, lui permettant de prendre de la distance avec ce qui « polluerait » le quotidien (l’incompréhension, l’agressivité …) et l’a encore plus connecté avec son corps et le présent. Elle souhaite partager cette nouvelle expérience avec les autres (collaborateurs, proches, public, etc.). Elle trouve aussi dans cette pratique un lien avec son travail de la ligne intérieure (le poids, l’énergie, la fluidité, la présence et la respiration).

L'ÉQUIPE

Eun Young Lee ♦ Danseuse & chorégraphe

 

Eun Young Lee est née et a fait ses études à Suwon en Corée du Sud. Après avoir obtenu une licence de Français à l’université de Séoul, elle commence sa formation de danse contemporaine en 1997 au CNDC (Centre National de Danse Contemporaine) d’Angers. Elle intègre alors L’Esquisse, compagnie du CNDC d’Angers, dirigée par les chorégraphes Joëlle Bouvier et Régis Obadia. Elle y travaille pendant 5 ans en prenant part à des tournées nationales et internationales. Elle participe ainsi à cinq créations avec eux : Fureur, L’oiseau Loup, De l’Amour, Voyage d’Orphée et Une femme chaque nuit voyage en grand secret.

Après l’obtention de son diplôme d’Etat de Professeur de Danse au Centre National de Danse de Pantin en 2004, Eun Young poursuit sa carrière d’artiste-interprète avec plusieurs compagnies : Cie Patrick Le Doare (2004), Cie Nouveau Jour (2005), Cie Heddy Maalem (2006-2008), Cie Teatri Del Vento (2008), Cie Kubilai Khan Investigations de Franck Micheletti (2008-2010) et Cie La Maison de Nasser Martin Gousset (2010).

 

C’est en 2009  avec la compagnie Komusin qu’Eun Young Lee commence un travail de création personnel nourri de ses rencontres, influences artistiques et recherches sur ses origines. Entre 2009 et 2018 , elle a conçu cinq créations: WoussouTransports intérieurs, RoueHan Gamjung Memory et AH-HI (enfant en français).

 

Guillaume Mazard ♦ Compositeur & Musicien

 

Guillaume Mazard est compositeur, musicien et co-fondateur du groupe instrumental Kafka, créé en 2002, avec lequel il enregistre six albums : Kafka, O, Geografia, La Petite Marchande d’allumettes, L’Architecte et Namazu. Il a participé aux différentes tournées françaises et européenne du groupe.

 

Depuis cinq ans, il multiplie les expériences et les collaborations musicales en lien avec d’autres formes d’expressions artistiques, telles que les musiques actuelles et contemporaines, la danse, le théâtre, le ciné concert et les spectacles pluridisciplinaires (Nosfell, Vincent Segal, Ensemble instrumental Ars Nova). Ainsi il a participé à la composition de la bande son du spectacle de danse “Vertige” du chorégraphe Yan Raballan, ainsi que celle de Geografia pour la compagnie Kubilai Khan Investigation dirigée par le chorégraphe Frank Micheletti. Il participe en tant qu’interprète au spectacle Akouariom de Jhonathan Pontier avec l’ensemble instrumental Ars Nova. Au sein de Kafka, il contribue à la mise en scène du spectacle musical « Namazu », avec la chorégraphe Eun Young Lee et le dessinateur David Myriam (sand art). Il participe également à la création des ciné-concerts « La chute de la maison Usher » film de Jean Epstein, « L’Architecte » film d’animation de Marc Bauer, La « Petite Marchande d’Allumette » de Jean Renoir et « Faust » de FW Murnau.

Depuis 2009, il collabore avec la chorégraphe Eun Young Lee avec qui il travaille pour la Compagnie KOMUSIN dont il compose et interprète en solo la musique des spectacles : Woussou (2009), Transports Intérieurs (2011), Roue (2013), Han Gamjung Memory (2016), AH HI (2018) ainsi que la musique des films « The lady in red », (art vidéo – 2017), « S Travel » (vidéo danse) et le documentaire « Le souffle, un partage d’émotions » (2019)

Il participe également aux performances dans l’espace public proposées par la compagnie et à ses tournées en France, en Italie et en Corée du Sud.

 

Sa démarche musicale personnelle se base sur une approche instrumentale (guitare, basse, mandoline, synthétiseurs, percussions, looper), basée sur l’expérimentation et teintée de musique électronique.

 

Son bagage technique nourrit également sa recherche et sa démarche artistique :

 

– Régisseur du Pôle Chorégraphique  – responsable unique de sécurité de Clermont (Espace municipale la Diode)

– Régisseur pour le Festival les Contreplongées

– Régisseur plateau à l’opéra Théâtre de Clermont-Ferrand

– Régisseur plateau à la maison de la Culture  de Clermont-Ferrand

– Régisseur et technicien plateau à la Coopérative de Mai – Festival Europavox

– Régisseur pour Boom Structure

 

Formations :

 

–  « Sécurité des lieux de spectacles » – Les formations d’Issoudun

–   Musique assistée par ordinateur – Mix Mastering – Centre de Formation SON | MULTIMEDIA SAFFRAY (Lyon)

 

 

Pour découvrir la musique originale des spectacles de la Compagnie Komusin : http://guillaumemazard.bandcamp.com/