Danse

Corps-Espace-Dialogue #4 « Gong Gan »

Project details

Category

Danse

Crédit Photo: Anne -Sophie Emard

Corps-Espace-Dialogue #4 « GONG GAN » (2020/2021)

(Création hybride Danse – Musique live & Sculpture Vidéo)

 

En 2020/2021 , La compagnie travaille sur l’écriture de la pièce « Corps-Espace-Dialogue #4 « Gong Gan » » créée pour des espaces intérieurs non dédiés au spectacle vivant, des  lieux atypiques  et emblématiques du patrimoine architectural. Cette Création a aussi sa place dans des théâtres . Elle vient clore la sixième création de la compagnie, Corps-Espace-Dialogue.

 

PRESENTATION DE LA PIECE ET DU PROPOS:

« Cette pièce est une étude sur la conscience du corps. Nous y répondons par un juste équilibre d’une proposition scénique mettant sur un terrain d’égalité le dispositif multimédia la musique et la danse.

Nos recherches s’articulent autour de la notion centrale deligne intérieure, développée par Eun Young Lee, abordant le sujet de la mémoire des lieux. Elle est composée d’un solo chorégraphique, de musique live jouée par Guillaume Mazard et d’une installation vidéo du duo d’artistes Dersu & Uzala.

Notre proposition scénique et plastique est modulable, s’adapte au lieu et se nourrit des différents environnements dans lesquels elle est installée. Un écran en cinémascope projeté plusieurs espaces filmés en Auvergne et en France. Chaque lieu est exploré à travers des cadrages et des déplacements de caméra en correspondance avec les mouvements du corps sur scène. Ces lieux deviennent une représentation mentale, un espace intérieur.

A partir de mouvements du bassin, de la colonne vertébrale et du regard, l’écriture minimaliste entre la danse, la musique live et les images fait de cette pièce unvoyage sensible qui aiguise nos perceptions et notre imaginaire. »  Eun Young Lee/ Guillaume Mazard

« A partir de cette ligne intérieure, axe de recherche privilégiée d’Eun Young Lee, danseuse et chorégraphe, nous avons imaginé un espace physique qu’elle pourrait traverser : il s’agit d’un écran qui peut s’installer partout. Sa structure et son support sont visibles, la matière qui retient l’image est presque précaire, lui infligeant la fragilité des apparitions. La projection vidéo joue avec son support et les hors-champs diffus, contamine l’espace de la danse. Et la rencontre fusionnelle s’accomplit grâce à l’alchimie opérée par la musique jouée sur scène de Guillaume Mazard.

Un écran en Cinémascope planté sur scène explore plusieurs espaces filmés : maisons de bord de mer calfeutrées pour l’hiver, cascade emmurée dans sa carapace de glace, ascension vertigineuse d’un immeuble sans fin… Chaque lieu est exploré à travers des cadrages et des déplacements de caméra en correspondance avec les mouvements du corps sur scène. »

Anne Sophie Emard &Pierre Levchin

PRODUCTION : Compagnie Komusin    /    COPRODUCTION : CSE Michelin.

Accueil en résidence :

Cour des Trois Coquins – scène vivante – Ville de Clermont-Ferrand

– La Diode – pôle chorégraphique – Zoooum

– Théâtre Cornillon – Ville de Gerzat

– CSE Michelin.

LA PIECE EST AUTONOME TECHNIQUEMENT :

Espace de Jeu : ouverture 10m / profondeur 10m

Installation Vidéo : Pont (6m) sur pieds + écran cinémascope + 2 vidéo projecteurs

Son : Système de diffusion son (QSC K10) + enceinte bluetooth

Lumière : 6 JULIAT – TIBO 650W + 2 PC ADB 650W + 2 gradateurs portables (un à jardin, un à cour) prévoir 2 PC 200 v + 2 câbles DMX 20m

Régie : Macbook Pro + boitier DMX USB

Tout le matériel sera installé au sol (aucune accroche)

 

DIFFUSION :

– 26 février 2021 (18h) : CSE Michelin / Clermont-Ferrand – 63

– 7 Mai 2021 (18h30): Théâtre Cornillon Gerzat – 63

– En cours de programmation en 2021 : La Cours des trois coquins- scène vivante / Clermont-Ferrand – 63

– En cours de programmation en 2021 : Ville de Clermont-Ferrand : Valorisation du patrimoine – Chapelle de l’Oratoire

Share on
Previous

CORPS-ESPACE-DIALOGUE (2019)